Activation d’un réseau de veille HF en vue d’une crise annoncée

Attention, ce qui suis n’est que mon point de vue, l’article était déjà éxistant sur mon ancien site internet (mon ptit mémo V3)

(je parle de réseau Radioamateur, pas forcément d’un réseau « associatif » que cela soit ADRASEC, RMAR,…)

Petite réflexion toute personnelle sur le comment, pourquoi et quant me servir de la HF pour les transmissions lors de crise (ou ce que nos collègue anglophone appel EMCOM pour emergency communication)

Définition d’une crise

« Évènement connu ou non connu, pouvant entrainer de façon directe ou indirecte des perturbations plus ou moins longues, dans le fonctionnement des administrations nationales, régionales ou locales, nécessitant l’utilisation de personnels pour des durées non connues. »

Étendue géographique

L’activation de la procédure doit se faire si la crise a une étendue internationale, nationale, zonale, multi départementale ou départemental.

Durée de la crise

La durée d’une crise est probablement le paramètre le plus délicat à déterminer au début de celle-ci. Il convient dès lors de ne pas minimiser ce facteur sans non plus le surestimer exagérément.

Il convient donc de définir des plages permettant d’adapter l’organisation selon les durées. Ces plages sont définies comme suit :

- Moins de 24 heures
- De 1 à 3 jours
- De 3 jours à 7 jours
- Au delà de 7 jours

Objet et domaine d’application

L’article fournit les éléments nécessaires à la mise en place d’un réseau HF phonie et/ou CW et/ou Data de veille à l’écoute d’un département ou d’une région définie comme mise en alerte lié à un évènement majeur.

Le réseau de veille HF ainsi mis en place n’a pas pour but de gérer un réseau d’urgence ni les transmissions d’urgence sur le plan local, mais d’organiser un réseau de veille. Ce réseau de veille permet de garder un contact régulier avec les stations radioamateurs impactées avant, pendant et jusqu’à la fin de l’évènement facilitant ainsi la remontée d’information localisé sur l’évènement et l’éventuelle activation d’un réseau d’urgence.

La présente procédure a pour but de fixer :

- Le cadre d’activation du réseau de veille HF
- Les missions du réseau de veille HF
- Les moyens (FRG, mode) du réseau de veille HF
- L’activation du réseau de veille HF

Activation d’un réseau de veille HF

L’activation d’un réseau de veille HF doit se faire avant et/ou pendant la période d’évènement majeur, et ne se terminer qu’à la fin de l’évènement ou suite à l’activation d’un réseau d’urgence.

L’activation du réseau est réalisée dans la mesure du possible avant l’évènement majeur dans le cas d’origine prévisible (inondation, tempête, pandémie, émission de bulletin d’alerte, …).

Comme dans les évènements cités ci-dessus ou dans le cadre d’évènements non prévisibles comme incendie, risque technologique, accident routier, ferroviaire, aérien, pollution de l’air, des sols, évolutions de cours d’eau, un réseau de veille peu être activé spontanément.

Les missions du réseau HF

Les missions du réseau HF sont :

  1. Assurer une veille durant la durée de l’évènement majeur des régions impactées, en cas de besoin.
  2. Permettre la remontée d’informations venant des régions impactées vers un échelon supérieur, vers d’autres OM d’autres régions.
  3. Permettre la descente d’informations depuis une autre région vers la région impactée.

Les moyens du réseau HF

L’IARU a fixée les fréquences suivantes sur la région 1

3760 kHz Region 1 Emergency Centre of Activity
7110 kHz Region 1 Emergency Centre of Activity, all modes
14300 kHz Global Emergency Centre of Activity, all modes
21360 kHz Global Emergency Centre of Activity
Data Sur les fréquences habituelles aux transmissions de données

Réflexion sur les gammes de fréquences à utiliser

Concernant les communications continentales, nationales et internationales par réflexion sur les couches E, F, F1, F2 on peut résumer :

  1. de nuit : bandes de 3 MHz à 8 MHz,
  2. de jour : bandes de 5 MHz à 16 MHz.
  3. Pour des liaisons en mode NVIS les bandes 3MHz et 7Mhz sont à privilégier ou vérifier l’ionosonde http://www.swpc.noaa.gov/ftpdir/lists/iono_day/Chilton_iono.txt

Rythme de la veille

Avant la période de crise, le rythme d’une veille toute les heures semble un bon départ (H+15min). Cet horaire permet de prendre connaissance de la mise à jour des informations (bulletins météo, etc. …). Cette périodicité est à adapter en fonction de divers critères, et est mise à jour à l’occasion du tour des stations en veille.

Conclusion

  1. En conclusion, tous ce que j’ai écrit n’engage que moi.
  2. Le trafic en mode « dégradé », durant une période de crise est un trafic différents de ce que l’on pratique tous les jours, mieux vaut s’y préparer, s’entrainer (l’IARU organise des éxercie pour ça)-# Un radioamateur préparé sera plus a l’aise et moins brouillons.
  3. Monter un réseau de veille sur une crise n’est pas seulement l’affaire d’une strucure, mais la structure elle est sensée être prête et entraînée
  4. Un réseau de veille HF de portée locale, zonale, nationale ou internationale peut être activé avant ou pendant une période de crise pouvant impacter un ou plusieurs départements, région, pays.
  5. La décision d’activation peut être d’origine officielle mais peut aussi être une initiative spontanée.
  6. La durée d’activation peut varier en fonction de la crise à gérer.

Et en attendant une vrai crise on fait quoi ?

Rien ne nous empêche dès aujourd’hui, dans un but d’entraînement, de mettre en veille un réseau HF à chaque vigilance météo sérieuse (même si météo France ne conseille pas de déclencher une alerte sur la simple réception d’un bulletin de vigilance météo).

Certains départements le font déjà, et c’est une bonne chose ; on a fini de se poser la question de savoir si tel ou tel département est touché ou pas,fini de chercher a savoir si tel département impacté par une inondation a besoin d’aide ou pas.

Devenons indépendant d’un réseau de télécommunication commercial et d’un réseau d’alimentation électrique…

Voilà j’ai finit de vous embêter,.

- oui je suis membre d’une adrasec, mais radioamateur avant tout.
- je ne comprend pas que les non membres ne puisse pas se joindre à nos réseau lors d’innondations, de tempêtes,…

- je ne comprend pas non plus que l’on ne puisses pas avoir envie d’avoir des nouvelles de tel ou tel copains OM qui se trouve dans une région qui connait une crise …

Bref la participation au réseau HF est l’affaire de toutes et tous …

Bon trafic à tous Fred F4EED

Advertisements
Publié dans Gestion de l'urgence, Promotion Radioamateur, Radio (Radioamateur et Ecouteur), Radioamateur
One comment on “Activation d’un réseau de veille HF en vue d’une crise annoncée
  1. Slevin dit :

    Encore un super article! Je lis de plus en plus les articles de ton blog… ils sont top! bravo et bonne continuation. Slevin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s