[RS-918] Projet de valisette radio pour le portable et les vacances.

Hello,

 

Je profite du confinement et, pour changer du télétravail, je me suis remis sur mon projet de petite valisette pour le transport et l’alimentation de mon RS-918 …

Cahier des charges :

  • Mallette solide, étanche aux projections d’eau, résistant bien aux choc et surtout économique
  • Embarquer un émetteur récepteur pour les bandes décamétriques, QRP (le RS-918)
  • Embarquer une boite d’accord manuelle (MFJ-902)
  • Embarquer une petite batterie pour être autonome en énergie
  • ne pas voir les fils apparaitre quand la caisse est ouverte

Matériel :

  • La valise, acheté chez go-malette, ici j’ai pris le modèle dans les 30 euros
  • Émetteur HF SDR QRP le RS-918, vous pouvez le trouver ici. (ce n’est qu’un exemple)
  • une boite d’accord manuel la mienne c’est une MFJ-902 disponible ici
  • pour la partie finition cache fil, je suis partie sur une planche à découper de chez Ikéa disponible ici
  • La partie batterie c’est de la récup donc je vous laisse voir ce que vous avez;
  • Les cordons coaxiaux c’est du 6 mm avec des fiches PL et BNC coudées
  • Deux cordons Jack femelle vers jack male

Reportage photo du montage

la valise de chez go-malette

la partie planche à découper de chez Ikéa

Début de la découpe et adieu la dernière lame de scie … et vive le confinement car pas moyen d’en trouver une rapidement.

Fin de la première découpe, j’ai juste percé 4 trous pour pouvoir faire des anses en cordelettes.

Ouverture des accès a la boite d’accord, ainsi que les trous pour fixer les cordons Jack/Jack si dessous

Les cordons Jack/Jack

et voilà après la découpe pour mettre le RS-918  ça commence à prendre forme tout doucement

perçage et fixation d’un passe câble pour prise BNC

La batterie de récup

Vue du câblage, a refaire proprement je suis bien d’accord

 

Pour finir je vous mets une photo du projet valisette avec le prochain projet

Et voilà je ne sais pas si cela aidera, motivera quelqu’un mais si j’ai une conclusion a dire, c’est que finalement il faut tenter, ça marche c’est top, ça marche pas c’est pas grave 😉

Suivez-moi sur :

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans a moi ..., ADRASEC, F5KRY, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, groupe OM et Association, Mon point de vue, mes idées, a moi ..., Portable, RADAR - RApid Deployment Amateur Radio, RS918, SWL, transceiver

[E-Mail] comment recevoir des mails via la HF (partie 1 non open-source) (sur fr-emcom)

Bonjour,

 

vous pouvez retrouver mon article sur comment les radioamateurs peuvent recevoir et envoyer des e-mails en utilisant la radio en HF sur le site de FR-Emcom en cliquant ici

 

Suivez-moi sur :

Publié dans ADRASEC, ARDOP, emcomm, F5KRY, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, groupe OM et Association, Météo, Mon point de vue, mes idées, a moi ..., Petits tuto ...., Promotion Radioamateur, Radio (Radioamateur et Ecouteur), Radioamateur, WINMOR

[Raspberry Pi] au secours mon rasp perd mon clavier USB

Bonjour,

Voici en quelques mots le SOS que j’ai lancé à quelques copains radioamateurs et SWL.

Description du problème : j’ai retrouvé un petit clavier USB pour mon projet d’utilisation du Raspberry pi dans une station radioamateur portable, mais voilà au bout d’un certain temps, le raspberri pi perd le clavier USB. Un peu comme si une mise en veille des ports USB intervenait, mais que le réveil ne fonctionnait pas.

C’est Jean-François F0FYF (son site : internet,  son compte : twitter) qui m’a apporté une solution.

La solution tiens dans cette commande :

sudo ./hub-ctrl -h 0 -P 2 -p 1

Cette commande permet de forcer l’allumage des 4 ports USB.

Oui mais voilà, sur la raspbian cette commande étant inconnue il faut un peu de travail avant que cela fonctionne.

Donc mettons-nous au travail tout de suite, voici la liste des commandes à passer en ligne de commande au Raspberry pi :

git clone https://github.com/codazoda/hub-ctrl.c.git

cd hub-ctrl.c

sudo apt install -y libusb-dev

gcc -o hub-ctrl hub-ctrl.c -lusb

Si tout c’est bien déroulé relancer la commande :

sudo ./hub-ctrl -h 0 -P 2 -p 1

Voilà cela semble bien fonctionner, le clavier a tenu toute une nuit sans déconnexion.

Attaquons donc la suite, faire en sorte que cette commande se lance à chaque démarrage du Raspberry Pi. C’est encore F0FYF qui m’a communiqué la solution. Le texte d’origine est ici .

Attaquons donc cette partie, nous allons  voir comment lancer un programme au boot du raspberry pi. Ceci est valable pour la commande pour forcer l’allumage des 4 ports USB, mais aussi, pour lancer bien d’autres commandes ou programmes.

Dans raspbian pour lancer un simple script, la méthode la plus simple consiste à modifier le fichier /etc/rc.local

Il faut donc éditer le fichier rc.local, dans un terminal lancez la commande :

sudo nano /etc/rc.local

Tout à la fin du fichier vous devez avoir le texte suivant :

exit 0

La modification à apporter devra être faite juste avant cette ligne.

Donc insérer la commande :

sudo ./hub-ctrl -h 0 -P 2 -p 1

Juste avant la ligne

exit 0

unUne fois la ligne saisie, taper les commandes suivantes :

Ctrl-X

A cette question, réponder avec la commande

O

et enfin validez en appuyant sur la touche « Entrée » de votre clavier

Et voilà, normalement il ne vous reste plus qu’a rebooter votre raspberry pi…

Bon amusement

Suivez-moi sur :

 

Fred F4EED/KI7QQP

Tagged with: , , , , , , , , ,
Publié dans ADRASEC, emcomm, fr-emcom, FREMCOM, groupe OM et Association, IARU, linux, logiciels libres, Open Source, Open Source, logiciels libres, RADAR - RApid Deployment Amateur Radio, Radioamateur, raspberry, raspbian, raspbian

[QGIS] [MAJ 09/03/2020] des sources de données à ne pas négliger

Vous travaillez avec QIGS, ou un autre logiciel et vous cherchez des données géographiques gratuitement réutilisables, voir libre ??  Alors cet article, qui évoluera dans le temps, peut vous aider.

Cette liste est non exhaustive, si vous voyez d’autres sources à diffuser dite le moi je les rajouterais avec plaisir…

Petit rappel, dans tous les cas citez vos sources…

Données à base D’OpenStreetMap :

Centre Régional Auvergne – rhône Alpes Information Géographique (CRAIG) :

Origine IGN :

Sources :

Suivez moi sur :

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans aasc, ADPC, ADRASEC, atlas, cartographie, CRF, FNPC, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, groupe OM et Association, logiciels libres, Open Source, Open Source, logiciels libres, opendata, openstreetmap, Ordre de Malte, OSM, overpass turbo, Promotion du logiciel libre, QGIS, QGIS, QGIS

[Atlas cartographique] étape 2 les sources de données utilisées

Hello,

Alors ceci est un vaste sujet, je vais vous lister ici ce que j’ai testé, utilisé …

Pour la partie fond de carte (opensource) bien sur, je vous propose d’utiliser de l’openstreetmap. Mais je reconnais que je ne maitrise pas la mise en page (style), l’aspect rendu reste pour moi via QGIS un vrai manque ….

  • Je vous propose d’utiliser les services de Thunderforest, pas forcément open source du tout, c’est ici

Dans les « habillages », « apparences » que propose Thunderforest voici mes préférés (dans mon ordre de préférence) :

  1. OpenCycleMap

  2. Outdoors

  3. Landscape

  4. Transport

  5. Transport Dark

Du coup,  je ne parlerais vraiment pas d’open source, les prix allant de Free! à £395 par mois. Mais rassurez-vous pour une majorité de nos utilisations personnelles la version Free devrait suffire.

 

Hobby Project
Tile requests per month 150,000
Global Coverage oui
Automatic Updates oui
Email Support non
Bulk Downloads non
SSL support oui
Surge charges non
prix gratuit

Alors on fait quoi ?? On continue ?? Si oui il vous faut créer un compte chez Thunderforest et ça c’est par ici

Une fois enregistré, une fois votre adresse mail confirmé vous aurez accès a une clef API (API Key) qui vous sera propre et vous donnera accès aux URL nécessaires pour configurer les flux dans QGIS.

 

Les url sont du type (attention les clefs sont factices) :

C’est donc ces liens qu’il faudra rajouter dans QGIS pour avoir un fond de carte (attention disponible uniquement avec une connexion internet).

  • Pour toutes mes activités dans différentes Associations Agrées de Sécurité Civile (AASC), je cherchais un carroyage facile et rapide à lire. Du coup je me suis rappelé mes débuts a l’ADRASEC 42 et l’utilisation du DFCI (précis a 2Km ).

Il me restait à les trouver disponible sur internet, voici donc les liens pour les récupérer au format shape.

 

J’utilisais aussi les données Geofla d’IGN mais visiblement aujourd’hui il faut partir sur l’Admin Express.

 

Attention, cette partie du tuto « fabriquer son atlas carto avec QGIS » risque de varier en fonction du temps, de vos remontés alors n’hésitez pas à venir le consulter régulièrement.

 

Dans l’étape suivante, je partirais du principe que vous avez fait votre premier projet QGIS (je n’ai pas les compétences de vous expliquer comment y arriver), pour ma part je vais partir sur l’exemple de la Corse (allez savoir pourquoi…)

 

Dans le prochain article nous verrons comment créer un carroyage sur l’étendue de la Corse en vue d’une impression d’un atlas au 1:25000 au format A3.

Si d’ici là j’ai d’autres sources de données sympa,  je ferais un article dédié aux sources de données, intégrant les sources que je n’utilise pas sur l’Atlas.

À bientôt, Fred (F4EED/KI7QQP)

Suivez moi sur :

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans aasc, ADPC, ADRASEC, atlas, Cartographie, cartographie, CRF, emcomm, FNPC, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, groupe OM et Association, logiciels libres, mes idées, Open Source, Open Source, logiciels libres, Ordre de Malte, OSM, Petits tuto ...., Promotion du logiciel libre, QGIS, QGIS, QGIS, Radioamateur

[Android][cartographie hors ligne] présentation du logiciel OsmAnd+

copie d'écran de OsmAnd + en cours d'utilisation

Bonjour,

Dans cet article, je vais vous présenter un logiciel que j’ai découvert en cherchant une solution de cartographie qui ne nécessite pas de connexion internet pour avoir la mise à jour des données.

Le logiciel en question s’appelle OsmAnd+, il est disponible gratuitement  ici .

Personnellement j’ai rajouté quelques options comme :

OsmAnd+ est une application de cartographie qui a, à mon gout plusieurs avantages :

  • Elle s’appuie sur des données cartographique venant d’OpenStreetMap (OSM).
  • Elle permet une couverture presque mondiale.
  • Les cartes peuvent être stockées sur la tablette ou le smartphone pour une utilisation hors ligne.
  • Elle fournit un système de navigation avec guidage visuel pour vos déplacements.

Parmi ses fonctionnalités nous pouvons citer :

  • Navigateur
  • Fonctionne en ligne ou hors ligne
  • Guidage vocal et visuel
  • Affichage des voies de circulation, du nom de rue.
  • Estimation de l’heure d’arrivée
  • Recalcule automatique de l’itinéraire en cours de route
  • Recherche de destinations par :
    • adresse
    • centre d’intérêt
  • Affichage de votre position et de votre orientation sur la carte.
  • Alignement optionnel de la carte en fonction de la boussole ou du sens de votre mouvement
  • Gestion de favoris en mémoire.
  • Affichage des points d’intérêt.
  • Affichage des excès de vitesse
  • Zoom automatique en fonction de la vitesse de déplacement

Bref, c’est vraiment une application que je peux conseiller aux particuliers, aux associations de sécurité civile et à bien d’autres personnes. Voici quelques copies d’écran :

L'icône de l'application

L’icône de l’application

Démarrage de l'application

Démarrage de l’application

Préparation d'un itinéraire

Préparation d’un itinéraire

Début du parcours

Début du parcours

Avertissement

Avertissement

Parcours

Parcours

 

Voici maintenant quelques copies d’écran de la partie récupération des fonds de carte. Attention la version gratuite est de mémoire limité en téléchargement.

Téléchargement de carte

Téléchargement de carte

Cartes europe

Cartes europe

Cartes Rhône Alpes

Cartes Rhône Alpes

 

Et enfin je vous mets une copie d’écran de la fenêtre de gestion des greffons (pluggins)

Gestionnaire de greffons

Gestionnaire de greffons

 

Voilà donc la fin de ma présentation, c’est vraiment un outil que je conseille par exemple aux secouristes que ce soit dans une ambulance, ou le véhicule du chef de convois lors de déplacement sur des zones inconnues. Mais aussi par exemple, aux ADRASEC lors d’activation sur du plan ORSEC ou SATER. Je la conseille volontiers aussi aux particuliers lors de déplacement en vacance dans des zones (france et pays étranger) inconnues.

 

Ici je la fais tourner sur un smartphone Huawei mais aussi (et surtout) sur une tablette Samsung A5

Tablette Samsung galaxy A5 un peu endurcie

Tablette Samsung galaxy A5 un peu endurcie

Bon amusement à vous, en espérant que cet article vous donne envie d’essayer OsmAnd+. Attention l’essayer ça sera ma faute mais si comme moi vous l’adoptez je décline toutes responsabilités.

amitiés

Suivez moi sur :

fred (F4EED/KI7QQP)

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans aasc, ADPC, ADRASEC, cartographie, cartographie embarqué, CRF, emcomm, FNPC, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, GPS, groupe OM et Association, IARU, mes idées, Mon point de vue, Open Source, Ordre de Malte, OsmAnd+

[GPS USB] utilisation sous Linux (PC portable-ubuntu)

Voici donc le joli petit colis trouvé dans ma boite aux lettres aujourd’hui, vite déballons le, pour voir ce que le facteur m’a apporté de beau ….

ohhh un joli récepteur GPS USB compatible GPS,Bei Dou, Glonass, Galileo, QZSS. Étanche et magnétique. Bon  ! Pas de temps à perdre allons vite le connecter sur le PC portable (Lenovo X230 sous Ubuntu)

 

Le GPS vient d’ici : GPS Aliexpress

Déjà ce que j’aime avec Linux c’est que tu branches le GPS sur un port USB et hop ça marche tout  seul (enfin chez moi). Pas besoin d’installer de drivers.

  • Donc premier test avec le terminal RS232 Cutecom :

Bon pas de soucis particulier, il a juste fallu lui dire quel port utiliser.

  • Passons donc au second test, l’application FoxTrot GPS :

Dans cette application je n’ai même pas eu besoin de lui dire sur quel port le GPS était connecté.

  • Étape suivante, le logiciel de navigation maritime OpenCPN :

  • Dans l’étape suivante testons le GPS avec Xastir :

Dans cette étape, il faut créer une interface de type GPS port série :

Lui donner les bonnes valeurs pour le port GPS :

Et bien penser, dans la partie ci-dessous, de sélectionner l’interface que vous venez de créer et de la démarrer

Voilà donc la première série de tests, je rappel que mon PC portable tourne sous Linux Ubuntu. Je ferais peut-être un article pour l’utilisation sous Windows, et surement un pour l’utilisation avec un Raspberry pi.

Je n’ai rien inventé, je vous rappelle qu’à l’origine mes articles sont comme des penses bêtes pour moi.

Bon amusement.

Suivez moi sur :

Fred F4EED

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans ADRASEC, APRS, électronique, cartographie, emcomm, F5KRY, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, Gestion de l'urgence, GPS, groupe OM et Association, linux, logiciels libres, Modes Numériques, Open Source, Open Source, logiciels libres, Promotion du logiciel libre, Promotion Radioamateur, QRP, Radio (Radioamateur et Ecouteur), Radioamateur

[Atlas cartographique] étape 1 Les logiciels et le format de sortie de l’atlas

Bonjour,

Je m’en vais essayer de vous expliquer comment créer un atlas, pour l’exemple je partirais sur une utilisation dans le domaine des AASC.

La première étape est le choix du logiciel, et le choix du format de sortie de l’atlas.

Le choix du logiciel

Le logiciel que nous allons utiliser pour faire notre atlas est principalement le logiciel QGIS

Voici les raisons de ce choix :

  • C’est un logiciel  open source (définition open source)
  • C’est un logiciel multi système d’exploitation ( Windows, Linux, MacOS, BSD et en test android )
  • Une très grande quantité de plugin existe.
  • Il dispose d’une très grande communauté facilitant l’échange et l’apprentissage.

Le choix du format de sortie de l’atlas

Le formant que j’ai choisi sera le format pdf.

  • Lisible sur n’importe quel système d’exploitation
  • Transportable
  • Avec la possibilité de faire une table des matières, de nommer chaque carte, …

 

Pour faciliter la manipulation de fichiers pdf :

Voilà je vous laisse le temps d’installer à minima QGIS, je reviendrais vers vous d’ici qques temps pour parler données, accès aux données cartographiques via des flux internet mais aussi où récupérer des données (non payantes)

Suivez moi sur :

À bientôt, fred (F4EED/KI7QQP)

 

 

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans ADRASEC, atlas, Cartographie, cartographie, emcomm, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, groupe OM et Association, logiciels libres, Open Source, logiciels libres, Petits tuto ...., Promotion du logiciel libre, QGIS, QGIS, QGIS, Radioamateur

Installation des logiciels Radioamateur (ou SWL) sur un raspberry (PI4 ou autre)

Bonjour,

Après avoir vu comment booter sur un raspberry sans écran, nous y connecté en SSH ou via VNC,  je m’attaque a la poursuite de la préparation d’un Raspberry pour des activités  Radioamateur et EMCOM…

L’idée est donc d’installer facilement, voir rapidement suivant votre connexion internet, les logiciels suivants :

  • CHIRP, programmation des transceivers.
  • YAAC, client APRS.
  • XASTIR, client APRS.
  • WSJT-X, FT8,FT4,WSPR,……..
  • JS8CALL, JS8.
  • PULSE, pulse audio pour les cartes son virtuelle.
  • HAMLIB, bibliothèque de pilotage de transceiver.
  • AX25, outils pour la gestion du protocol AX25, packet radio, APRS.
  • DIREWOLF, modem AX25 pour carte son.
  • PATMENU, menu pour la configuration de PAT.
  • PAT, client winlink pour linux (rapsberry pi).
  • ARDOGUI, interface pour ARDOPPC.
  • ARDOPC, modem logiciel pour la HF
  • les logiciels de W1HKJ :
    • FLRIG, logiciel pour le pilotage des transceivers.
    • FLDIGI, logiciel pour les modes digitaux.
    • FLMSG, logiciel de saisie de message.
    • FLAMP, protocol multicast pour radioamateur.
  • GPS, des outils pour la gestion d’un GPS
  • CONKY, un dashboard fort sympathique
  • GARIM, programme de gestion de message pour ARDOPPC
  • des scripts de M0IAX
  • HOTSPOT, de quoi transformer votre raspberry pi en hotspot wifi.

Comme d’habitude je n’ai rien inventé, il s’agit juste d’utiliser le script que KM4ACK met à notre disposition via son github.

Vous trouverez donc le script et les instructions d’installation ici (KM4ACK)

 

Quant vous lancerez la commande, le script va vous poser plusieurs questions du style :

  • Votre indicatif radioamateur
  • dans une interface graphique vous allez sélectionner les logiciels que vous voulez installer.

  • Pour mon installation j’ai choisi de tout installer.
  • Une fois les logiciels à installer sélectionnés, validez l’installation en cliquant sur « Install Selected »
  • Du coup la question suivante est de saisir le mot de passe pour votre hot spot (entre 8 et 63 caractères.)
  • La suivante vous demande de confirmer le mot de passe que vous avez saisi.
  • La suivante vous propose de saisir le SSID du réseau wifi de chez vous.
  • Puis le mot de passe de votre réseau wifi.
  • Vous devez le confirmer dans la question suivante.
  • Suivez à l’écran l’installation des différents logiciels.
  • À l’étape suivante, si vous avez sélectionné les outils pour envoyer des courriers électroniques via le réseau Winlink
    • Vous pouvez ressaisir votre indicatif radioamateur, exit pour quitter l’installation
    • Si vous avez saisie votre indicatif, il va vous demander un mot de passe (je ne parlerais pas ici du réseau Winlink.
    • Puis votre locator
    • l’étape suivante va vous demander de confirmer les dernières informations saisies
  • l’installation va reprendre son cours

Voici à quoi ressemble mon écran une fois l’installation fini :

 

  • Notez l’apparition d’un menu « Radio amateur »

Menu Radioamateur

 

J’espère que tout c’est bien passé, ici je n’ai pas eu de soucis, il me reste à configurer mes radios, compiler quelques logiciels non présents dans la liste de KM4ACK.

Si le sujet Raspberry pi dans le monde des radioamateurs et des SWL vous intéresse je vous conseille les vidéo youtube de KM4ACK ——> KM4ACK

voilà voilà bon amusement à vous et à bientôt pour de nouvelles aventures !!!

Suivez moi sur :

Fred F4EED

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Activation, ADRASEC, APRS, ARDOP, AX 25, AX25, chirp, Dire Wolf, emcomm, En vrac, FLamp, FLarq, FLdigi, FLmsg, flrig, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, FT-8, FT8, GARIM, Gestion de l'urgence, GPS, groupe OM et Association, hamlib, IARU, JS8CALL, KM4ACK, linux, logiciels libres, M0IAX, Modes Numériques, NVIS, Open Source, Open Source, logiciels libres, Packet, PAT, Petits tuto ...., Promotion du logiciel libre, Promotion Radioamateur, PSK, PULSE, QRP, Radio (Radioamateur et Ecouteur), Radioamateur, raspberry, raspbian, RTTY, SYNOP, WEFAX, WINMOR, xastir, YAAC

soucis de connexions distantes sur un raspberry pi4

Hello,

 

Alors comme d’habitude, je note  ici pour essayer de m’en souvenir et aider les copains qui auraient les mêmes soucis.

Donc j’ai fait l’acquisition d’un Raspberry pi 4 sur lequel j’ai installé une raspbian buster. Deux soucis sont apparus rapidement :

  • Impossible de connecter le Raspberry à distance en SSH
  • Impossible de connecter le Raspberry à distance via VNC

 

Après avoir posé la question sur twitter et grâce à l’aide de plusieurs twittos voici la première étape.

  • Création dans la partition boot un fichier, vide, SSH.
  • Rebooter la machine ;
  • Une fois rebootée, vous devriez pouvoir accéder a votre Raspberry en SSH via une console ou via un logiciel type putty
  • Une fois connecté en SSH a votre raspberry tapez la commande suivante :
    • sudo raspy-config
    • sélectionnez le menu numéro 6 – Interfacing option, puis valider
    • sélectionnez le menu numéro P2 – SSH, puis valider
    • sélectionnez Oui, puis valider
    • rebootez votre Raspberry

Et voilà ! Tout devrait fonctionner normalement pour la partie SSH .

Nous allons passer au souci avec VNC, je précise que la partie VNC était installé sur le Raspberry…

En fouillant sur les forums j’ai trouvé cette astuce :

  • Se connecter au Raspberry pi en SSH
  • Lancer la commande : sudo raspi-config
  • choisir le menu 7-Advanced options, puis valider
  • puis choisir le menu A5- Resolution, puis valider
  • Personnellement, j’ai choisi moi j ai choisi : DMT mode 35, valider en choisissant Ok
  • Et hop, ne me demander pas pourquoi mais la connexion VNC fonctionne

Je suppose que le raspberry pi ne trouvant pas d’écran HDMI de connecté il ne pouvait pas lancer l’interface graphique correctement.

Voilà, je ne garantis pas que cela marche pour tout le monde, mais en tout cas pour moi ça roule …

Amitiés

Suivez moi sur :

frédéric (F4EED)

Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans ADRASEC, Divers montages, En vrac, FNRASEC, fr-emcom, FREMCOM, groupe OM et Association, logiciels libres, Open Source, Promotion du logiciel libre, RADAR - RApid Deployment Amateur Radio, raspberry, raspbian, Uncategorized
Catégories